627 Nous ne sommes plus l’Albanie-occidentale des LGBT | CDGOrléans

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

CDGOrléans
Dernier Billet
8637 | Homophobie | Mariage, familles | 28.08.2013 - 17 h 26 | 0 COMMENTAIRES
Nous ne sommes plus l’Albanie-occidentale des LGBT

Depuis un an, la situation des personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT) a considérablement évolué en France.

Je n’ignore pas que l’absence d’un portage politique fort au plus haut niveau de l’Etat peut laisser un goût amer, et que « d’authentiques progrès finissent pas passer pour de pitoyables renoncements. » (1).

Chaque année l’ILGA Europe (International Lesbian and Gay Association) publie la situation des LGBT en Europe, pays par pays, et établit un classement. (2)

Même si sa méthode a légèrement changé cette année, il est tout à fait possible d’établir une comparaison entre la situation de notre pays en mai 2012 et celle d’aujourd’hui.

En mai 2012, la France était en 22e position sur 49, ex-aequo avec l’Albanie, la Roumanie, et la Serbie.

La France était alors, une sorte d’Albanie-occidentale pour les LGBT, avec une note de 6, plus proche de la terrifiante Russie (note : -4) que de l’Espagne (note : 20) ou du Royaume-Uni (note : 21).

Pour le classement 2013, le nouveau système de l’ILGA crée une échelle de 0 à 100, correspondant au degré d’égalité des LGBT. A un bout de l’échelle, toujours la Russie avec une note de 7/100. A l’autre, le mieux placé est le Royaume-Uni avec une note de 77/100.

Si la France n’avait pas bougé,qu’elle soit toujours avec la Serbie ou l’Albanie, elle aurait une note située entre 25 et 38.

Elle a, en mai 2013, après les différentes mesures prises par le gouvernement, une note de 64 sur 100.

La France a dépassé les Pays-Bas(60/100)

Elle est à quasi-égalité avec l’Espagne, le Portugal, la Suède (65/100).

Elle est devancée d’un cheveu par la Norvège (66/100) et la Belgique (67/100).

Il n’y a jamais eu, en France, en un an, autant de progrès pour les personnes LGBT.

Il n’y a pas eu, en Europe, de pays qui progresse aussi vite que la France cette année.

L’ILGA Europe établit son classement à partir de plusieurs dizaines de critères, auxquels elle attribue un poids. Afin de mieux visualiser à la fois l’avancée entre 2012 et 2013, et ce qu’il nous reste à faire, j’ai représenté les notes 2012 et 2013 sous la forme d’une « casse-tête » carré, où chaque forme correspond à un critère et à son poids :

ilgaanglaisFrance2012-2013

On voit ainsi, par les cases qui se sont colorées que les progrès de la France ont concerné plusieurs domaines :

  • l’égalité et la discrimination : l’adoption d’un plan gouvernemental de lutte contre les LGBT-phobies, et l’ajout dans la loi de la transphobie dans les critères de discrimination au travail, dans le logement et les services.
  • la famille : le mariage, l’adoption conjointe, et l’adoption de l’enfant du conjoint.
  • la loi pénale : condamnation des paroles et des actes transphobes.

Les cases qui restent blanches nous permettent de voir l’ampleur du chantier pour les mois et les années à venir.

Le principal chantier, en taille, concerne la situation des personnes Trans.

Viennent ensuite :

  • la situation des familles, avec la reconnaissance automatique (ou simplifiée) de la filiation et la PMA pour les couples de femmes et les femmes célibataires.
  • l’asile des LGBT, domaine dans lequel la France est à un niveau zéro, même si nos associations savent que des personnes LGBT obtiennent, heureusement, l’asile en France.
  • la situation des personnes intersexuées.

Loin de moi l’idée de vouloir décrire la situation des LGBT en France comme idyllique.

Je n’ignore pas les chantiers énormes qui restent à ouvrir.

Mais, peut-être, après des mois de combats, qui nous ont tous épuisés, pouvons-nous jeter un œil sur le chemin parcouru. Regarder le paysage, qui se dégage enfin.

Reconnaître l’effort collectif, voir la grande mobilisation de la société (absente en 1999 pour le Pacs), nous permettra de retrouver des forces pour les luttes qui nous restent à mener.

Sans décourager nos amis, nos militants, et nos partenaires.

Cet été, des couples se marient. Des familles vivent enfin au grand jour. Des faire-part de mariage se mêlent aux cartes postales de vacances. Des photos de couples souriants, entourés de leurs familles et leurs amis apparaissent sur nos réseaux sociaux. Goûtons cela. Appuyons nous sur ce bonheur pour retrouver des forces, pour reprendre, dès la rentrée, le chemin de l’égalité.

Christophe Desportes-Guilloux

(1) Denis Quinqueton, président d’HES (Homosexualités et Socialisme) « Liberté de conscience »http://dqfd.fr/2013/07/liberte-de-conscience/

(2) ILGA Europe : Rainbow Europe2013 http://www.ilga-europe.org/home/publications/reports_and_other_materials/rainbow_europe à comparer avec Rainbow Europe 2012 http://www.ilga-europe.org/home/publications/reports_and_other_materials/rainbow_europe_map_and_index_may_2012

LES réactions (0)
Nous ne sommes plus l’Albanie-occidentale des LGBT

ajouteZ VOTRE réaction